16 mai 2016

A propos de parcours…

Raisonner en termes de parcours suppose de cerner les besoins des personnes et d’assurer leur accompagnement au quotidien, dans les grandes étapes de leur vie ou lors de périodes de crises.

Un parcours se définit comme la trajectoire globale des personnes dans un territoire de santé donné, avec une attention particulière portée à l’individu et à ses choix.
Il nécessite l’action coordonnée des acteurs de la prévention, du sanitaire, du médico- social et du social.

Il intègre les facteurs déterminants de la santé que sont l’hygiène, le mode de vie, l’éducation, le milieu professionnel et l’environnement.
Si le parcours d’une personne donnée est unique, à l’échelle d’une population on doit pouvoir repérer et organiser des typologies de parcours a priori et calibrer et anticiper les ressources nécessaires.

Parcours de soin
La promotion de parcours de soins comprend le juste enchaînement et au bon moment de différentes compétences professionnelles liées directement ou indirectement aux soins : consultations, actes techniques ou biologiques, traitements médicamenteux et non médicamenteux, prise en charge des épisodes aigus (décompensation, exacerbation), autres prises en charge (médico-sociales notamment, mais aussi sociales)…
La démarche consiste à développer une meilleure coordination des interventions professionnelles, fondées sur de bonnes pratiques, lors des phases aiguës de la maladie comme lors de l’accompagnement global du patient sur le long terme. Cette notion de parcours de soins permet ainsi de s’appuyer sur les bonnes pratiques de chaque professionnel mais aussi de développer les actions d’anticipation, de coordination et d’échanges d’informations entre tous les acteurs impliqués. La continuité du parcours de soins se conçoit selon six dimensions : temporelle, géographique, interdisciplinaire (recours au juste niveau d’expertise), relationnelle (attentes partagées), informationnelle (communication adéquate), économique. L’évaluation de la qualité et de la pertinence d’un parcours de soins nécessite une analyse des dysfonctionnements sur des points précis identifiés comme critiques (définis par une perte de chance importante pour le patient).
Parcours de santé
Le parcours de santé est l’ensemble des étapes et le cheminement parcourus par une personne dans un système sanitaire et social organisé, dans un temps et un espace donnés. Il concerne l’ensemble des déterminants de santé, articulant la prévention, les soins, le médico social et le social.
Parcours de vie
Il s’agit de la prise en compte des étapes successives de la vie de la personne, mais également les dimensions différentes de sa situation, à un moment donné de sa vie.
En effet, dans ce cadre, il fait référence à la dimension de l’accompagnement global qui repose sur l’examen de la situation de la personne dans son ensemble, au cours d’une évaluation personnalisée : projet de vie personnel, autonomie dans la vie quotidienne, état de santé, environnement familial et social, ressources, etc.
Ces différentes dimensions sont amenées à évoluer et nécessitent un ajustement régulier des modalités d’accompagnement mises en œuvre, impliquant des intervenants multiples et des actions coordonnées des acteurs.
 Les notions de parcours de vie et d’accompagnement global sont centrales dans la prise en charge globale de personnes en situation de handicap et de perte d’autonomie Il s’agit de considérer l’individu dans sa centralité, sa singularité et dans le respect de son profil biographique pour lui proposer un parcours d’accompagnement et de soins cohérent, tout en dépassant les normes et calendriers institutionnels. 

Penser une prise en charge et un accompagnement de ces personnes en terme de parcours sur le long terme, est essentielle et en accord avec les deux lois principales de cette dernière décennie, dans le secteur social et médico-social : loi 2002-2 relative à la promotion du droit de l’usager, comme acteur central du processus d’accompagnement social et médico-social qu’il nécessite; loi 2005-102 relative à l’élaboration d’un plan personnalisé de compensation pour les personnes handicapées. Le législateur insiste sur la prise en compte du projet de vie, sur la notion d’évaluation pluridisciplinaire des attentes et des besoins et sur la nécessité d’un partenariat coordonné.

C’est dans l’ensemble de ces dimensions de soins, de santé et de vie que la filière DéfiScience souhaite inscrire son action au bénéfice des personnes déficientes intellectuelles.

Pour en savoir plus

BIBLIOGRAPHIE

Parcours de soins, de santé et de vie, un lexique élaboré sous l’égide des ARS

Sur le site de nos partenaires
Alliance Maladies Rares – Guide interactif du parcours avec une maladie rare