Transition enfant-adulte

La transition enfant-adulte est, à l’échelle de la filière, un enjeu organisationnel majeur  tant sur le plan qualitatif, s’assurer que tout est mis en œuvre pour que cette transition s’effectue dans les meilleures conditions aussi bien sur le plan du soin que de l’accompagnement, que  sur le plan quantitatif, comment absorber le suivi des jeunes adultes issus des centres de référence des hôpitaux pédiatriques et des personnes vieillissantes, en fonction de leurs besoins.

Les périodes dites de transition (passage de la petite enfance à l’enfance, passage à l’adolescence, transition entre le secteur enfant et le secteur adulte aussi bien dans le secteur sanitaire que dans le secteur médico-social et social) sont très souvent accompagnées d’une apparition ou d’une majoration des troubles du comportement, ces troubles allant compliquer la trajectoire de soins et de vie la personne. Afin de limiter les risques de rupture de soins et de vie, il convient à la fois de maintenir une coordination des soins malgré le changement d’équipe des soignants et de réussir dans le même temps le changement du lieu de vie lorsque la personne est accueillie dans un établissement social et médico-social.

Au titre des bonnes pratiques, on citera :

  • La nécessité de la communication et de la transmission d’informations entre les structures : une rencontre entre les équipes médicales de pédiatrie et du secteur adulte, une transmission d’un dossier d’orientation complet entre les structures médico-sociales et les familles, peuvent faciliter les changements.
  • Organiser une passation avec toutes les personnes concernées.
  • Transmettre tous les outils de communication.
  • Transmettre les savoir-faire.
  • Faire adhérer lorsque cela est possible, la personne au projet de soins et de vie.
  • Identifier et s’appuyer sur les points forts de la personne et de son environnement.

Dans le but de mieux accompagner cette période de transition enfant/adulte et de prévenir d’éventuelles complications, un projet multi-partenarial d’élaboration d’un carnet de transition a été porté par le Centre de La Gabrielle (77) qui comprend notamment en son sein une plateforme « obésités syndromiques » et qui travaille en lien avec les centres de référence constitutifs Prader-Willi de Necker, de Toulouse et d’Hendaye, de La Pitié Salpêtrière.

Ce carnet a pour objectif un meilleur partage des informations :

– entre les professionnels du soin de l’enfant et de l’adulte d’une part,

– entre les professionnels du soin et les professionnels du médico-social d’autre part,

– et de fournir un bilan synthétique du parcours de santé et du parcours médico-social du jeune adulte en situation d’obésité syndromique.

Il est actuellement en phase de test. Son principe pourrait être adapté et étendu à l’ensemble des jeunes adultes en transition, qui relèvent de la filière, quel que soit leur profil.

Defiscience
S'abonner à la newsletter